Dans ce nouvel épisode du Choix Febvay, nous rencontrons Aurélien Santerre, qui a repris avec sa femme une boulangerie Pâtisserie à Montaigu. Il nous raconte son histoire et son choix Febvay.

Bonjour M. Santerre, vous avez repris il y a presque 3 ans une boulangerie pâtisserie à Montaigu, en Picardie, comment s’est déroulée cette reprise ?

On a repris notre boulangerie il y a deux ans et demi maintenant. Une boulangerie qui était là depuis 38 ans. J’ai repris après seulement un an dans la profession, avant j’étais en apprentissage. Nous proposons un service de boulangerie, de pâtisserie et de chocolaterie.

On nous a bien accueillis, les grands-parents de ma femme sont du village, ce qui a permis de communiquer rapidement sur la reprise. On a commencé à peine un mois avant Noël. Nous avons donc été tout de suite plongés dans le grand bain, et cela c’est très bien passé.

Comment avez-vous connu Febvay ?

J’étais apprenti dans un restaurant deux étoiles, Les Crayères à Reims, et mon maître d’apprentissage était Philippe Mille, Meilleur Ouvrier de France. Je devais faire un mémoire, et j’ai souhaité utiliser le savoir-faire et l’expérience de mon maître d’apprentissage pour réaliser un sujet sur les MOF. J’ai eu la chance d’être accompagné par Guillaume Mabilleau, MOF pâtissier, pour la réalisation de ce mémoire. J’ai vu qu’il portait des polos Febvay , et c’est de cette manière que j’ai connu l’enseigne.

Pourquoi avoir commandé vos tenues chez Febvay ?

Je souhaitais depuis longtemps passer au polo et laisser de côté la veste. Le polo est plus décontracté. Quand on travaille 7 jours sur 7, à raison de 15h par jour, le travail devient une passion. Et c’est pour cette raison que je recherchais une tenue de travail décontractée.

Un an après nous avons fait une nouvelle fois appel à Febvay. Ma femme voulait des tabliers brodés au nom de la boulangerie. Nous sommes très contents des produits commandés. C’est d’ailleurs pour cela que nous avons réitéré notre commande.

Qu’est-ce qui pour vous est le plus important dans votre tenue de travail ?

D’être à l’aise, je travaille beaucoup, et je porte ma tenue 15h par jour. Le polo doit être agréable à porter. Ce que j’ai d’autant plus apprécié, c’est le tissu qui n’a pas besoin d’être repassé, et c’est quelque chose de très important pour nous, car c’est un véritable gain de temps. Enfin, ce sont des polos qui respirent, on passe du chaud au froid toute la journée, et on ne sent pas la différence. Le polo semble s’adapter aux conditions.

Quels sont vos projets pour la boulangerie ?

Actuellement on refait entièrement la boulangerie. On a lancé une rénovation totale pour s’approprier davantage les lieux. Pour y créer une chocolaterie traiteur, refaire l’intérieur à neuf, donner un coup de jeune aux façades, et créer un parking. Il y a 6 mois nous avons créé le chocolat pour la préfecture de l’Aine. Pour la suite, nous ne la connaissons pas encore, ce serait trop facile, nous n’avons que 3 ans d’entreprise, les nouveaux projets seront pour plus tard.

Recommanderiez-vous Febvay ?

Oui tout à fait. Pourquoi ne pas recommander une marque qui est Française, qui a des produits confortables et dont la qualité est parfaite.

 

Propos recueillis par Belinda Tempier