Le bon titre serait vegetable butcher, car pour l’instant aucun boucher de légumes ne s’est fait remarquer en France. Mais cette tendance venue de nos amis américains, ne va pas tarder à conquérir le sol tricolore. Pourquoi ? Parce que la viande et le poisson sont de plus en plus boudés par les consommateurs au profit d’une alimentation plus saine, plus verte et colorée.

Moins de préparation pour plus de plaisir sain

La preuve en est avec la nouvelle star des magazines et des réseaux sociaux : le Buddha Bowl végétarien ou végan. C’est beau, c’est joli, mais c’est long à préparer. Alors plutôt que de le faire soi-même en passant par le rayon fruits et légumes, les consommateurs se tournent vers le vegetable butcher. Son rôle ? Il vous conseille sur les différentes associations à faire, il découpe et épluche le produit comme vous le désirez.

#Repost @jillstable (@get_repost) ・・・ Getting ready for our Wusthof Knife Event! Join us today from 11 to 2pm. The farmer’s market is overflowing and our vegetable butcher, Tim Drew of Glassroots will be in the kitchen preparing some market fresh samples. Wusthof Canada will be here to answer all your knife care and handling questions and there will be plenty of amazing deals on knives. While you’re here enter the draw for your very own Chai Dao knife and dinner for two at Glassroots. – – – @glassrootsldn @downtownlondon @wusthofcanada @coventgardenfarmersmarket #forestcitychefs #londonontario #wusthof #wusthofknives #glassroots #stayglassy #eatglassroots #vegetablebutcher #chopslicedice

Une publication partagée par WÜSTHOF Canada (@wusthofcanada) le

Est-ce que ça peut fonctionner en France ?

Oui, principalement dans les grandes villes comme Paris ou Lyon. Attention néanmoins, cela pourrait coûter cher aux consommateurs si le principe se développait en France. Le boucher de légumes est l’équivalent d’un service supplémentaire pour le client, la TVA ne serait donc pas la même que pour l’achat de fruits et légumes, elle passerait de 5.5% à 20%, un frein non négligeable pour l’achat. Cependant, dans une société où tout va toujours plus vite, où l’on souhaite manger mieux sans pour autant cuisiner, il y a fort à parier que beaucoup d’entre nous se laisseront bien tenter. Cette tendance tend également à diminuer le gaspillage alimentaire en achetant la quantité nécessaire à la réalisation d’un plat, sans en mettre la moitié à la poubelle.

Alors pour ou contre the vegetable butcher ? A vous de nous donner votre avis !

Dear Whole Foods Bryant Park, I love you. #vegetablebutcher #fortheloveoffood #kalefordays

Une publication partagée par Kyle Renee Bernstein (@kale.caviar) le

Comment habiller un vegetable butcher ?

Les fruits et légumes tâchent peu ou pas contrairement à la viande et aux poissons. On peut donc miser sur un tissu léger, et s’accorder le style désiré ! Voici notre sélection :

 

 

Veste style chemise COUSTEAU by Febvay

Tablier à bavette FLASH by Febvay

Pantalon effet jean stretch MATTEO by Febvay

Mocassins de sécurité TIKKY